LE REVENU DE DEVELOPPEMENT
LE REVENU DE DEVELOPPEMENT

LA PHILOSOPHIE D’ENSEMBLE DU MODELE

A travers l’énumération et l’analyse approfondie des multiples et considérables avantages du revenu de développement auxquelles nous avons procédé, nous pensons avoir, pour l’essentiel, suffisamment éclairci les « zones d’ombre » et montré combien étaient peu vraisemblables les « effets pervers » que leur prêtent volontiers certains adversaires à des revenus apparentés.

   En complément toutefois de notre argumentation, nous estimons devoir encore nous étendre sur deux points : le rôle de notre modèle en tant qu’instrument du développement de l’être humain dans toute sa plénitude et son caractère transversal à l’instar de l’écologie.

1. Le développement de l'être humain dans toute sa plénitude

On ne saurait, en effet, trop insister sur le fait qu’il convient de ne pas isoler le revenu de développement, dispositif central du modèle, de l’ensemble concret  et cohérent qu’il constitue avec ses trois autres dispositifs (le microcrédit, le service civique et les Maisons familiales rurales), les quatre dispositifs se complétant et se renforçant mutuellement pour une double mission :  d’une part, la garantie, dès la naissance, à chaque Français, en tant que personne humaine, d’un revenu inconditionnel décent, cumulable avec tout autre type de revenu ; d’autre part, la réalisation d’une société fraternelle, solidaire et de pleine activité, en encourageant chacun à s’investir délibérément dans une activité de son choix qui soit utile à la société, comme à soi-même.  

La philosophie profonde dont s’inspire notre modèle, c’est qu’au lieu de contraindre les individus, dont, faute de  motivation, l’efficacité laisserait d’ailleurs toujours à désirer, à rechercher souvent vainement un emploi rémunéré dont la raréfaction est, comme on l’a souligné,  inexorable du fait de l’automatisation de la production, la dématérialisation croissante des économies développées et la mondialisation, il serait plus réaliste et pragmatique en même temps plus humain de les inciter, tout en les pourvoyant d’un  revenu permanent, déconnecté du travail, à s’engager dans une contribution productive non subie mais pour laquelle ils auront optée.

Concernant le revenu de développent, il ne fait aucun doute que s'impose de plus en plus l'idée que le seul fait de naître humain et qu'à partir du moment où l'on considère la dignité de la vie humaine comme un droit, la société doit assurer à toute personne de la naissance à la mort le minimum pour préserver cette dignité. "La rémunération du travail doit s'ajouter à cette première couche de revenu qui, de même qu'on respire, est indispensable à l'homme. L'argent ne doit plus être une préoccupation de survie".

Il convient de ne pas perdre de vue que notre modèle pris dans son ensemble ne se borne pas à ses seules vertus économiques et concrètes, mais que sa justification fondamentale est le développement de l’être humain dans toute sa plénitude. En rupture sans précédent avec les conceptions modernes, socialistes ou libérales, qui associent travail, revenu et reconnaissance sociale, il pose bien les bases  d’une nouvelle culture universelle.

 2. Le caractère transversal du modèle à l’instar de l’écologie

Ce que nous proposons, ce n’est, certes, pas une panacée universelle ni une baguette magique qui permettrait à la France de résoudre miraculeusement l’ensemble de ses problèmes, mais, en revanche, compte tenu que notre modèle, touchant à tous les domaines de la politique, de l’économique, du social, voire du culturel, est, à l’instar de l’écologie, de caractère transversal, il nous semble avoir suffisamment mis en lumière que son dispositif central, le revenu de développement, complété et renforcé par ses trois dispositifs d’accompagnement, serait parfaitement viable sur le plan économique.

Sa mise en place ne poserait donc pas de problème technique ou financier mais relèverait essentiellement de la volonté politique. D’autant que revenu de développement pourrait rapporter plus qu’il ne coûterait sur le plan budgétaire, et apporter une contribution essentielle à l’effort de résorption de la dette qui préoccupent tant les milieux économiques et politiques.

Aussi, compte tenu des avantages fort  nombreux qu’il procurerait à la société tout entière, même si son instauration requerrait au départ un effort financier exceptionnel, il est certain qu’à l’heure où la planète s’est montrée capable de mobiliser des sommes que certains jugent « astronomiques » pour sauver ses banques, il conviendrait impérativement de mettre fin à ce paradoxe scandaleux d’individus qui ne mangent pas à leur faim et demeurent sans abri dans une société d’abondance, voire de surconsommation et de gaspillage, qui pourrait aisément subvenir au besoin de tout le monde.

Il est notable que la Banque mondiale et le FMI (Fonds monétaire international), au cours de réunions conjointes, en avril 2000, à Washington, aient fortement mis en évidence l’aspect universel de ce scandale. Mettant en avant leurs propres statistiques de 2,8 milliards d’hommes et de femmes disposant de moins de deux dollars par jour pour vivre, les deux grandes organisations financières Internationales reconnaissaient publiquement qu’il s’agissait là de l’un des plus graves échecs du XXe siècle.

Pour reprendre une formule frappante du regretté premier président de la Cour des comptes, Philippe Séguin, qui fut ministre en charge des Affaires sociales : « Il faut absolument éviter un Munich social ! ». A moins de rester passivement à attendre que sonne le glas de notre civilisation, c’est bien une société nouvelle qu’il y a lieu d’imaginer, dont les règles sont à inventer, mais qui devrait assurer à chacun des moyens décents d’existence, en même temps qu’une bonne qualité de vie.

 

 

 

 

Comment nous joindre

LE REVENU DE DEVELOPPEMENT
BP 112

94500 Champigny sur Marne
contact@lerevenudedeveloppement.com

Tél:01 80 51 04 04

 

Actualités

Retrouvez dès à présent sur notre site Web toute l'actualité de notre entreprise.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© LE REVENU DE DEVELOPPEMENT